Gale

Contrairement à ce que pensent certains, la gale touche tous les milieux sociaux en raison de sa grande contagiosité et des épidémies au sein des collectivités (Ecoles, établissements de personnes âgées, hôpitaux, foyers sociaux…)

La gale est un parasite invisible à l’oeil nu, bénin mais qui devient difficile si la prise en charge est tardive aussi bien pour vous que pour l’entourage.

On compte quand même 62 nouveaux cas chaque jour en France.

La gale se transmet par contact direct dans 95% des cas (peau à peau) ou par contact indirect dans 5% des cas (par le linge, les canapés, la literie…) où le parasite met plus longtemps à pénétrer dans la peau et est moins infectant car il est plus affaibli.

La période d’incubation est d’un mois en moyenne ; Le risque de transmission à l’entourage est faible pendant cette période. En cas de réinfestation, la période d’incubation est réduite..

Les symptômes sont des démangeaisons intenses, surtout la nuit ; des lésions cutanées (rouges, de quelques millimètres de long).
Les démangeaisons se situent entre les doigts, aux aisselles, à l’intérieur des poignets, aux chevilles, seins, fesses, organes génitaux, dos.

Il est important de se traiter mais il faut penser à traiter l’entourage (conjoint, nounou, enfants…toutes personnes ayant eu un contact cutané) et l’environnement du patient (linge, literie, mobiliers absorbants) ; Sans oublier une seconde cure et un suivi permettant une guérison définitive.
Le traitement comporte une prise de comprimé et une solution à appliquer sur le corps.
Pour le linge, il faut tout laver à 60°. Vous pouvez utiliser un acariside qui désinfecte en 3 heures. Sans acariside, le parasite meurt après 72h enfermé dans un sac poubelle.